Développement durable 86

 

Le développement durable

Définition du développement durable

« Un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. » Rapport Brundtland – 1987

Le développement durable vise à réduire au maximum, voire à résorber, l’empreinte écologique de nos activités.

Les démarches Approche Environnementale de l’Urbanisme (AEU) et Haute Qualité Environnementale (HQE®) sont deux outils de gestion de projets urbains durables. Garantes d’une approche exhaustive, elles permettent aux différents acteurs du projet (aménageur, collectivité, usagers) de disposer d’un langage commun.

L’Approche Environnementale de l’Urbanisme (source : ADEME) propose les 5 finalités suivantes :

  1. Lutte contre le changement climatique et protection de l’atmosphère ;
  2. Conservation de la biodiversité, protection des espèces, des milieux et des ressources ;
  3. Cohésion sociale et solidarité entre territoires et entre génération ;
  4. Epanouissement de tous les êtres humains ;
  5. Dynamique de développement suivant des modes de production et consommation responsables.

Comment s’intègre le développement durable dans un projet d’urbanisation ?

Dés le démarrage de l’opération les paramètres de développement durable doivent être pris en compte. Ainsi, le choix du site d’implantation d’un bâtiment conditionne jusqu’à 30 % le calcul de l’empreinte écologique du bâtiment. Les matériaux de réalisation, le degré d’imperméabilisation.. L’intégration de cette problématique en amont permet de raisonner globalement sur les écosystèmes et de se projeter sur le long terme.

Définition empreinte écologique : mesure de l’impact des activités sur la planète, l’écosystème et le biotope.

Quelles sont les obligations légales des collectivités par rapport au développement durable ?

  • Le Grenelle pose les bases de l’urbanisme durable, à travers :
  • la réduction de la consommation foncière des surfaces agricoles, forectières et naturelles ;
  • la diminution des obligations de déplacements, en favorisant les déplacements non polluants ;
  • la préservation et la reconquête de la biodiversité ;
  • la maîtrise des consommations énergétiques et l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments.

Les lois Grenelle I et II recherchent une convergence entre les politiques environnementales, de développement durable et d’urbanisme à travers l’Engagement National pour l’Environnement.

Démarche Haute Qualité Environnementale, pourquoi ?

Les cibles de la démarche HQE® peuvent être utilisées comme support de réflexion et d’élaboration du projet. Cette démarche sera pertinente dans le cadre d’un projet de construction.

Et l’Approche Environnementale de l’Urbanisme ?

Pour un projet urbain on pourra mettre en place une Approche Environnementale de l’Urbanisme (ADEME), véritable accompagnement de la maîtrise d’ouvrage dans le processus de développement durable. L’objectif de cette démarche est de réduire l’impact environnemental des projets urbains en réalisant une approche croisée de l’environnement et de l’urbanisme.

Source : Legifrance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*